Playlist indie pop rock indé – Mai 2020

Playlist mai 2020Côte français, le mois de mai est bien fourni. Belle découverte avec DENYS AND THE ROSES, le projet de la française Rosa Rocca-Serra qui revendique autant son côté punk, riot grrrrl que ses influences que sont PJ Harvey ou Neil Young. Très chouette single.
Le bon tatapoum nous vient de WE HATE YOU PLEASE DIE, ces normands qui ont dû pas mal écouter Ty Segall. À l’inverse de STRAWBERRY SEAS, des tourangeaux dans la pure veine indie pop, avec un album qui sortira en septembre sur le classieux label December Square (Magon, Orouni, Studio Electrophonique). Découverte aussi avec CAFE BIZARRE qui a diffusé quelques morceaux avant la sortie de l’album le 22 juin. On sent des influences qui font penser aux premiers Strokes ou Pavement, groupe qu’ils vénèrent, au même titre que les Pixies. A suivre !
L’ovni du mois est signé MOLTO MORBIDI ! La lilloise signe un EP complètement farfelu, avec des influences lyriques, des structures décalées et dissonantes. Totalement singulier.
La perfide Albion n’est pas en force en mai, quoique, mais se fait remarquer avec un nouvel album solo de TIM BURGESS qui a délaissé ses Charlatans pour mettre à profit ses compositions parfois inventives. L’album est vraiment cool. J’ai moins accroché avec le retour de BADLY DRAWN BOY hormis Is This A Dream qui sonne très baggy. J’ai eu l’impression d’une surrenchère d’arrangements avec des cuivres et cordes pas toujours très réussies, souvent cheap. Il suffit d’écouter les soit-disant cuivres sur le refrain de Is This A Dream. Sentiment très subjectif bien entendu.
Et très british aussi, DG SOLARIS, le projet de Danny Green de Laish, qui a sorti quelques morceaux pour annoncer l’album de juin. Inventif, sobre, on sent une vraie complicité en duo (accessoirement, la chanteuse est sa compagne), on en reparlera à la sortie de l’album. N’oublions non pas non plus le flow de GHOSTPOET dans son style singulier, sorte de trip hop new wave. Et une découverte grâce à la chaîne Tangerine : IST IST, du post-punk de Manchester à la voix caverneuse. Non je ne cirai pas Ian Curtis !
On rajoute à cette liste l’américain DEKKER, moitié du duo Rue Royale, qui a sorti un morceau très plaisant et inspiré du Covid : Hands clean, la canadienne CAYLEY THOMAS avec sa pop délicate pas si loin de la new-yorkaise KATIE VON SCHLEICHER sur son très Velvetien « Wheel« , les espagnoles de MOURN un peu plus noisy. L’EP très plaisant et gorgé de soleil des californiens de TIJUANA PANTHERS ou les brésiliens de THE OUTS qui s’écartent de leur pop classieuse pour lorgner du côté slacker tendance Mac Demarco.

Playlist Spotity

Playlist Deezer ici

Playlist Youtube

Please follow and like us:
error0
fb-share-icon20
Tweet 20
fb-share-icon20

Comments

comments

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *