Playlist indie pop/rock indé – Mars 2019

Playlist indie pop Mars 2019

Voilà une playlist sacrément dense où j’ai fait moi-même plein de découvertes. On y retrouve une bonne dose de parfaite indie pop, que ce soit la petite révélation australienne THE STROOPIES qui ont beaucoup écouté le Velvet Underground et qui livrent un premier album bien cool, mais qui je pense sera vite oublié. Pour les incontournables, il faut se tourner du côté de THE BRIAN JONESTOWN MASSACRE ou THE PROPER ORNAMENTS à la discographie parfaite qui continue sur l’art des pop song limpides et parfaites pour un album qui est sorti début avril. On notera le retour des coréens de SAY SUE ME qui ne réinventent rien, mais qui écrivent de jolies chansons dans la lignée de leur album sorti l’année dernière. Un peu comme les Rennais de BORN IDIOT avec un EP très pop un peu farfelu et parfois décalé. Très intéressant musicalement. A suivre et à soutenir. Dans l’hexagone, l’excellent album de H-BURNS semble faire l’unanimité avec ses compos ensoleillées et parfois mélancoliques. Ce qui peut arriver aussi à STELLA DONELLY (à ne pas confondre avec Tanya Donelly, proche des Breeders, Pixies et autres Throwing Muses) avec son indie pop DIY un peu éthérée.
Le printemps est aussi noisy, et ça c’est cool : super surprise avec l’album de SASAMI qui semble s’afficher comme un Ulrika Spacek féminin. Un peu comme DRAHLA, des londoniens qui devraient plaire aux fans de TOY, The Horrors et autres Telegram (tiens d’ailleurs, déjà oubliés ceux-là ?) pour un album qui arrive début mai. Côté français, les toulonnais APPLETOP font ce qu’ils savent faire : de la bonne power-pop dans la lignée de ce qui a fait leur petite notoriété. Un peu comme STUCK IN THE SOUND qui, après un album que j’avais trouvé franchement dégueu, a trouvé un bon équilibre entre évolution et tradition : du bon rock indé dynamique et bien foutu, qui doit dépoter en live. Tout comme NAMDOSE, véritable coup de cœur qui devrait plaire à ceux qui aiment le rock qui déménage (mais pas que). On se réjouira aussi de l’album de CAPSULA, duo argentino-espagnol, avec son noisy-glam-rock assez cool.
Pour ceux qui cherchent du bon songwriting, mars est un bon mois avec l’incontournable ANDREW BIRD qui sort presque un album par an depuis début 2000, l’australien CHRIS COHEN qui a été marqué par le divorce de ses parents après 40 ans de mariage. Belle découverte aussi que cet album de THE MAN FROM MANAGRA, songwriter grec dont les compositions sont joliment agrémentées de cuivres et divers instruments. Cela reste très accessible et tant mieux. Tout comme E.B THE YOUNGER, échappé du groupe américain Midlake qui signe un album complet et très réussi qui devrait pas mal faire parler de lui.
La petite touche dansante de la playlist revient à PAPOOZ, duo français avec un album certes pas aussi dansant que leur tube d’il y a 3 ans (Ann Wants To Dance), ainsi qu’à BLACK PEACHES dont l’album sort le 17 mai. Ce membre de Hot Chip a un sens du groove exotique imparable. Comme pour TAME IMPALA qui évolue avec titre bien électro/groovy pour un album qui s’annonce comme l’une des grosses sorties de l’année. A l’opposé de BENNY SINGS, songwriter néerlandais au talent indéniable et qui risque de passer complètement inaperçu. A cheval entre pop, soul, RnB. Très cool quoique parfois à la frontière du « limite ». Dans le genre pop, jette une oreille à l’album de KAREN O & DANGER MOUSE, album très léché, tantôt planant, tantôt dansant qui puise autant chez Morcheeba qu’Amy Winehouse ou les Kills.
On termine avec les moins classables, STEPHEN MALKMUS en tête de gondole. L’ancien leader de Pavement livre un album surprenant, parfois difficile, parfois réjouissant. Un peu comme les londoniens de SNAPPED ANKLES avec un album totalement foutraque, déjanté et surpuissant, difficile d’accès mais dont le titre inaugural présent dans cette playlist m’a scotché (ce rythme !!). A côté, le rock psyché très réussi de LUCILLE FURS, quintette de Chicago, paraît bien limpide. Signés sur le très bon label Français Requiem Pour Un Twister dont les sorties sont signes de valeur sûre. Un peu comme Toolong Records à Toulon qui signe ce mois-ci LUNEAPACHE sur un album au très gros son psyché 100% en Français. Contrairement à mes (mauvaises) idées reçues, l’album est très réussi et le français passe très bien !

Beau programme, non ?

Soyez sympa, partagez !

Comments

comments

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *