LuneApache – Onironautes – Psyché et très rock’n’roll : 2 raisons d’y croire

lune-apache-onironautesLe groupe français LuneApache arrive avec un album tonitruant, autant bercé par le rock psychédélique que le son des sitars. Bravo !

Sorti le 29/02 (digital), le 12/04 (physique). Toolong records / Differ-ant.

LuneApache, rock français ?

Qui aurait cru que je succomberais aux charmes d’un album de rock français chanté en Français et porté aux nues par Etienne Daho ? Bien que je n’ai rien contre, il est vrai que mes prédispositions en la matière ne sont pas très avancées. Encore moins quand le nom du groupe ne m’évoque rien, ne m’attire pas, disons-le honnêtement.

LuneApache et les Beatles

Deux éléments sont venus créer le déclic : que le groupe soit signé chez Toolong Records (label de qualité de Toulon bien connu dans la sphère indie pop française et sur ces pages), mais également cette reprise majestueuse d’un morceau quasi intouchable, jugez plutôt :

Quoi ? Reprendre les Beatles, et en plus en Français ? Mais qui donc peut oser ? Eh bien voilà, LuneApache a osé et s’en sort incroyablement bien. Chapeau. Et cet album Onironautes est exactement de la même trempe.

Langoureux et rock’n’roll

Plantant dès le début le décor avec flûtes et sitar qui nous ramènent à la fin des années 60 quand les Beatles flirtaient avec Ravi Shankar, LuneApache déroule ensuite un dédale sonore langoureux, ultra rock’n’roll, planant et psychédélique, jouant sur de belles harmonies, cassures rythmiques et autres basses enivrantes. La touche indienne est récurrente (Les Persiennes, Bardo, Le monologue de Jane), les claviers omniprésents (Funambules), et les guitares sont lourdes et profondes (Onironautes, Légendes Païennes). Impressionnant !

Au passage, des sitar, les Beatles, connaissez-vous cette version de A Day In The Life ?

>>Suivre LuneApache sur Facebook.

Quelle bière boire en écoutant Onironautes de LuneApache ?

Des bières psychédéliques, sur le papier, ce n’est pas ce qui manque. Mais là j’irais bien sur un stout bien marqué, quelque chose qui demande un peu de temps pour planer au son des sitars. Et là je vous propose une bière de très grande classe incarnée par la Quadfather Aged in Bourbon Barrels de la brasserie américaine Voodoo Brewing.

Donc oui, une bière bière noire à la capsule coulée dans la cire et qui est un vrai ovni à déguster doucement, en écoutant LuneApache. On dirait presque du vin tellement on sent le fût de bourbon. Logique, car la bière est vieillie dans des fûts de 4 bourbons différents pendant 20 mois, puis assemblée pour ne former qu’une. Il n’y a plus qu’à sortir les sitar ! A consommer avec modération, d’autant qu’elle est tout de même à 11,4°.

quadfather-bourbon-voodoo-brewing

 

Soyez sympa, partagez !

Comments

comments

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *