Girls – Father, Son, Holy Ghost

Le duo californien Girls revient avec un deuxième album plus abouti que son premier opus, mêlant pop, noisy et sons planants. Un album déroutant, pas facile d’accès avec un résultat en demie teinte.

Le premier album de Girls pouvait quasiment se résumer à quatre titres : Lust For Life, Laura, Hellhole Ratrace, et Morning Light, ce très grand morceau de noisy pop digne du meilleur de Ride.

La deuxième galette de Girls s’était déversée sur le web avec le titre Vomit, un titre long, lancinant et langoureux commençant comme un bon vieux Sparklehorse puis virant vers un son plus noisy. Le reste de l’album dévoile des sonorités variées, alternant entre riff façon rock des 70’s (Die), sons noisy dignes des premiers albums des Boo Radleys (la suite de Die justement) et balades pop héritières de la scène écossaise (Saying I Love You sonne comme un morceau de Teenage Fanclub voire des BMX Bandits). Pourtant, malgré ce constat alléchant, le disque peine à convaincre malgré de nombreuses écoutes et d’excellents titres (Alex par exemple). Une drôle d’envie de vouloir aimer ce disque sans y parvenir vraiment. Etrange.

Pour ceux qui aiment : Sparklehorse, The Boo Radleys, Teenage Fanclub

L’avis de Merseyside

 

 

 

Légende

Coup de cœur / Coup de foudre / Coup de génie

Coup de mou / Coup de poker / Coup de peigne

Coup fourré / Coup de barre / Coup du lapin

Please follow and like us:
error0
fb-share-icon20
Tweet 20
fb-share-icon20

Comments

comments

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *