Live Report – Everything Everything à la Maroquinerie le 21 septembre 2017

everything-everything-paris-maroquinerie-2017Après la Flèche d’Or (2013) et le Trabendo (en 2015) en tant que tête d’affiche, c’est à la Maroquinerie que les membres d’Everything Everything viennent faire leur seule date française pour présenter leur nouvel opus A Fever Dream.

La première partie, assurée par Vimala dont la musique électronique met de l’ambiance dans la salle qui se remplit. Elle est presque complète lorsque les premières notes de l’introduction de Night of the Long Knives résonnent et que les membres d’Everything Everything arrivent sur scène. Quelques accords suffisent à enchanter et faire chanter une salle qui leur est déjà toute acquise.
Il faut dire que le groupe semble avoir gagné en assurance et en maturité et que Jonathan Higgs est très en forme. Il n’hésitera pas à haranguer le public durant le concert, l’incitant également à reprendre les refrains de différentes chansons.
IMG_0707L’enchaînement des premiers titres lance d’ailleurs très bien le concert et montre que les chansons du nouvel album passent très bien sur scène.
Petite séquence nostalgie avec MY KZ, UR BF, seul morceau du set issu de Man Alive. Peut être un clin d’œil aux 10 ans du groupe fêté cette année.

Une petite pause avec les morceaux plus calmes Big Game et Choice Mountain avant que A Fever Dream ne fasse de nouveau remonter la fièvre qui durera jusqu’à la fin. Higgs n’hésite d’ailleurs pas à qualifier le public de « fucking amazing » à deux reprises. L’ambiance est tellement bonne que le concert semble court alors que 17 chansons ont été jouées (rappel compris).

Everyhting Everything, plus brut sur scène

Everything Everything apporte une dimension supplémentaire, plus brute (on pourrait dire plus rock) à ses chansons en live ce qui est vraiment agréable.
Du coup, dommage que le groupe ne soit pas plus connu en France et se produise dans de petites salles (la Maroquinerie, c’est seulement 500 places). Quant on voit que des groupes avec moins de vécu mais plus de hype se produisent à l’Olympia voire au Zénith ou à Bercy, on ne peut que regretter de ne pas les voir mettre le feu dans une salle plus à la mesure de leur talent.
En espérant que ce ne soit que partie remise puisque Jonathan Higgs a donné rendez-vous au public lors de leur prochain passage à Paris …

IMG_0706 IMG_0708 IMG_0722

Setlist Everything Everything à la Maroquinerie

• Night of the Long Knives
• Desire
• Cough Cough
• MY KZ, UR BF
• Get To Heaven
• Regret
• Run the Numbers
• Big Game
• Choice Mountain
• A Fever Dream
• Kemosabe
• Don’t Try
• Spring / Sun / Winter / Dread
• No Reptiles
Encore:
• Can’t Do
• Distant Past
• Ivory Tower

Soyez sympa, partagez !

Articles similaires

Everything Everything – A Fever Dream – Album cohérent et maîtrisé Everything Everything est un groupe qui laisse rarement indifférent, en général on adore ou on déteste et ce quatrième album ne devrait pas changer le...
Live Report – Suuns au Grand Mix de Tourcoing le 21/05/2016 Les canadiens de Suuns reviennent pour la troisième fois à Tourcoing à l'occasion de la sortie de leur tout nouvel album Hold/Still, plus que jamais a...
Live Report – Gengahr à la Péniche (Lille) le 11 novembre15 Le quatuor londonien fait certainement partie des révélations de 2015. Ce passage dans la capitale nordiste était l'occasion de voir ce qu'ils donnent...
The Pains Of Being Pure At Heart à la Machine du Moulin Rouge – Live Report et Setlist (Pa... © OOO Communication / Rémy Golinelli Un groupe à géométrie variable The Pains Of Being Pure At Heart est un groupe que l'on suit de près depuis leu...
The Crookes à la Flèche d’Or – Setlist et chronique/Live Report (Paris, 02/05/2014)... Crédit : Mauro Melis/Sound Of Violence Revival 50's 1957, Sheffield. Paris n'y était pas. C'est la sensation que nous a donné ce concert des Crooke...

Comments

comments

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *