Hookspine – Congratulations, Now what ? – Mélancolique, apaisant… et dissonnant

hookspine-congratulations-now-whatOn aime bien Hookspine sur merseyside.fr ! Et ça tombe bien car notre ami Lillois est de retour avec un deuxième EP…où l’on sent une belle évolution par rapport au précédent EP tout en gardant une richesse musicale toujours aussi jouissive.

L’inspiration musicale est intacte, mais Jean-Nicolas, aka Hookspine semble s’être moins pris la tête sur des compos alambiquées qui rendaient le précédent EP justement captivant. Captif, ce nouvel opus l’est assurément. Et il a également la bonne idée d’être plus simple. Sans pour autant rentrer dans le schéma couplet/refrain très standard (Hookspine ne rime pas avec standard !), on trouve des repères qui balisent le parcours… pour mieux nous paumer. La batterie à contre-temps sur l’inaugural Autumn Shed en est un bon exemple.

Dès le début, les guitares ont gagné en clarté et ce son s’inscrit sur l’ensemble de l’EP qui affiche une cohérence et une homogénéité très appréciables. On est transporté sur des accords non conventionnels, parfois dissonants (le titre éponyme n’est pas en reste sur le sujet). Le single Innermost est un bon exemple de cette fluidité avec sa touche de singularité.

L’ensemble semble apaisé, la voix est plus planante, parfois mélancolique. Il y a pourtant un bagage noisy qui cherche à émerger de temps en temps, et qui arrive sur le morceau éponyme de plus de 8 minutes et qui passe pourtant presque comme un single. Les fantômes de Radiohead ou Deerhunter ne sont jamais très loin.

Ce nouvel EP est une vraie réussite, certes pas facile à apprivoiser au premier abord (j’ai dû l’écouter une bonne vingtaine de fois !), mais qui du haut de ses 23 minutes a pourtant une durée de vie autrement plus longue. Bravo !

Quelle bière boire en écoutant Congratulations, Now What ?

Choix difficile pour rentrer dans la richesse musicale à traduire en richesse zythologue. Mais la récente collaboration Cloudwater (UK) et Kees (NL) sur une délicieuse stout nommée You’ve Been Spotted semble très bien remplir ce rôle. Une stout bien ronde, accessible, mais qui déroute avec ses notes de cannelle et pomme, tendance un peu épicée mais dans un total dans lequel on se sent bien. A 9°, elle laisse aussi une trace de son passage en bouche, qui elle est d’ailleurs bien tapissée. Parfait.
you-ve-been-spotted
Soyez sympa, partagez !

Comments

comments

Un commentaire

  • Effectivement, pas facile à appréhender comme EP. Je n’arrive d’ailleurs toujours pas à avoir une opinion tranchée dessus. Mais je persiste pour les similitudes avec Ulrika Spacek (ce qui n’est pas pour me déplaire).

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *