Thee Oh Sees – Drop

thee-oh-sees-dropLe groupe de rock psyché californien n’est pas facile à suivre, à l’image de sa tête pensante John Dwyer qui papillonne dans de nombreux projets. Annoncé comme séparé fin 2013, les Thee Oh Sees reviennent pourtant avec Drop, un album aussi foutraque que plaisant.

 Il règne sur ce disque un joyeux bordel de rock crado faisant la part belle à des éclaircies 60’s plutôt bien trouvées. On passe par plusieurs états, navigant entre les grosses guitares des Queens Of The Stone Age ayant repiqué l’esprit des Who (Penetrating Eye), un côté suffocant où les solos de guitares très 70’s viennent joyeusement côtoyer des synthés psychés (Savage Victory, Encrypted Bounce). Mais l’héritage des Beatles et des Kinks n’est pas si loin. Si The Lens semble y être l’hommage le plus évident, d’autres morceaux rappellent leurs descendants des 90’s comme Supergrass ou les Super Furry Animals (Camera (Queer Sound), Put Some Reverb on My Brother). Drop est un disque plaisant et foutraque. Le rock dans tous ses états.

Pour suivre les news de rock indé, suivez Merseyside sur Facebook :

http://www.facebook.com/merseysideband

Please follow and like us:
error0
fb-share-icon20
Tweet 20
fb-share-icon20

Comments

comments

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *