10 choses à savoir quand on gère un blog (de musique) : être geek (1/10)

Merseyside.fr fête ses 10 ans ! Pour l’occasion, j’ai choisi de faire une petite synthèse de ces 10 années de blog musical. 10 ans en 10 chapitres, non pas chronologiques, mais thématiques. Premier chapitre : être geek.
blog-musique-geek

Curling et tricot, bière et rock

A l’origine, ce n’est pas exactement pour ça que j’ai monté le blog (il y a une vraie raison, un peu plus cachée…), mais c’est vrai que j’étais bien à fond dans le web, dans la construction de sites, dans la  gestion de contenu. Vraiment passionné. Donc avec une petite expérience d’un blog sur mes découvertes technologiques que j’avais à l’époque, je trouvais ça cool de mêler web et musique, deux passions en quelques sortes. Tu sais, un peu comme quand t’arrives à mêler curling et tricot, pétanque et rosé ou… bière et rock (au hasard, on y reviendra). Donc voilà, tu te retrouves avec ton site en WordPress, après avoir essayé de comprendre ces histoires d’hébergement, de bases de données, de ces noms barbares comme PHP MyAdmin. Bref, tu commences à jouer avec ton site… et à devenir de plus en plus exigeant. Au début, tu regardes tes statistiques sur Google Analytics tous les jours, voire plusieurs fois par jour. Ca te donne envie d’écouter un morceau qui te fout la patate, te rend heureux dès que t’as quelques visites, genre ça :


Mais bon tu fais ça un peu au pif, tu pleures quand t’as seulement 2 visites. Tu vérifies tes paramétrages Analytics, découvre des fonctionnalités, passe du temps sur des blogs, des forums… Eh ouais, mais la dure réalité, c’est que ton site peut être tout neuf avec tes 3 articles, c’est pas pour autant que les internets mondiaux vont se ruer dessus. Eh ouais, c’est la base. Il faut te faire connaître. Mais on y reviendra.

Plugin, concours, et gros doigt de singe

Au début, tu crées tes rubriques, tes pages, tu es trop content de toi quand tu n’y connais rien en HTML et CSS et que t’arrives à ajouter un liseret sur un titre, à changer une rubrique de place ou mettre une image en guise de logo. Les petites victoires font les grands blogs. Ou pas. Et puis un jour, tu te lèves et tu te rends contre qu’un truc a sauté sur ton site. Et là c’est la catastrophe ! Ambiance :

Pour une raison obscure, ton site se met à renvoyer vers des liens improbables. Merde, c’est un plugin qui déconne. Et qui a un impact nettement plus sérieux car tu viens de lancer un concours. Donc oui là pour le coup c’est quand même important, parce que tu t’engages quand même vis-à-vis de ceux avec qui tu fais le concours. Pas de bol, t’es en déplacement professionnel pour 2 jours, t’as déjà dû laisser merseywoman gérer les kids, elle qui a dû s’arranger dans son agenda bien chargé. Et c’est con parce qu’en plus de ça, tu avais prévu d’envoyer une newsletter pour faire la promotion du concours en question.
Aaaaaah la newsletter… au début tu te dis que tu envoies des mails depuis ton adresse Gmail. Mais en fait, comme t’es un peu geek et têtu, tu te dis que ce serait pas mal de faire un truc un peu plus pro. Alors zou, te voilà sur Mailchimp, avec ta petite base de mails, la gestion de tes contacts (tu sais, quand tu commences à segmenter ta base par zone géographique ou par activité pour faire des mails « B2B »), tes templates de newsletters, et ce petit stress quand tu vois le doigt de ce gros singe vouloir envoyer ton mail à 600 contacts que tu as pris la peine de qualifier depuis quelques années… Eh ouais, c’est ça aussi un blog… Bien entendu, une fois ta newsletter envoyée, tu regardes les statistiques en temps réel pour voir qui reçoit, ouvre la newsletter, qui clique. Donc oui, un blog c’est aussi des chiffres :

Responsive et Merseybaby

Et au fait, si tout plante, j’ai une sauvegarde de mon site ? Un plugin de sauvegarde ? Ah oui trop bien. Et il marche ? Mince, faut que je vérifie ça. Quoi ? Responsive ? Il faudrait que mon site soit compatible avec les mobiles ? Ouais, on est en 2012, on attendra un peu. En revanche, en 2016 on ne peut plus attendre, donc zou, il te prend comme une envie de pisser de passer ton site en responsive à 23h. Forcément, ça entraîne un nouveau design et donc des modifications (tu sais, le htlml et le css dont on parlait au début !). Et bim, tu finis à 4h du matin. Ca va on est vendredi. Ah non ça ne va pas tant que ça, car même si demain on est samedi, les choses ont un peu changé car désormais Merseybaby#1 fait partie de l’aventure, et cette adorable bouille est sur le carreau à 6h30, avec son plus beau sourire.  Et toi, tu rames…

HTTPS ? Il faudrait que mon site soit en https ? Ah parce que sinon Google te déclasse dans les résultats ? Alors c’est parti, on y va. Bref, l’évolution technologique te (pour)suit en permanence. A toi de t’adapter ou non.
Mais il ne faut pas oublier la base, l’essence même du blog : le contenu ! Alors hop, tu optimises ton site sur le plan technique (le temps de réponse, les images, les titres, les balises), tu passes du temps à rédiger autrement pour plaire à Google et faire en sorte que les gens te trouvent. Ah tiens, un plugin pour le SEO ? Allez c’est parti : installation, paramétrage, optimisations… Eh ouais, c’est ça aussi un blog de musique…
Pour autant, bossant à temps plein dans le webmarketing, je dois dire que ce blog m’aide dans mon boulot, et que mon boulot m’aide pour le blog. J’apprends des choses des deux côtés, en permanence. Et ça, ça booste !
Soyez sympa, partagez !

Comments

comments

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *