Tapeworms, vu par Howlin Banana et Cranes records

Tapeworms album Funtastic

Tapeworms est un groupe lillois à tendance noisy/shoegaze qui a sorti un excellent premier album en septembre. Côté label, cet album est le fruit d’une collaboration entre Howlin Banana (que l’on connaît bien ici) et Cranes Records, plutôt orienté design. C’était l’occasion de faire une petite interview croisée pour en savoir plus.

Tapeworms, de la découverte à la signature

Comment as-tu découvert Tapeworms ?
Howlin Banana : Je ne sais plus exactement à vrai dire, mais je crois bien que c’est Thoineau de Th Da Freak qui m’en avait parlé le premier, et j’étais allé voir ce qu’ils faisaient sur bandcamp. J’avais suivi ensuite la sortie de leur EP chez Buddy Records il y de ça une paire d’années, un très chouette disque qui m’avait conforté dans l’idée que c’était un groupe à suivre de près.

Cranes Records : Sur scène, ils ont joué après la Peste (un groupe signé chez Cranes Records) à une soirée à l’Espace B (Paris) le 15 février 2018, pour la release party de leur EP « Everything Will Be Fine » chez Buddy Records. On les trouvait déjà très efficaces en les ayant écouté au préalable sur leur Bandcamp, et de souvenir avec le clip de « Medicine » posté sur l’event du concert.

Qu’est-ce qui t’a séduit chez eux ?
Howlin Banana : Ils ont une personnalité et une identité super forte, qui ressort à la fois dans leurs compositions, la prod, le visuel, etc. Quelque chose d’hyper frais et en même temps de très maîtrisé pour leur relatif jeune âge.

Cranes Records : Leur attitude ! Margot gracieuse et timide, Theo hyper généreux sur scène (entre Smashing Pumpkins et Sloy) et Elliot avec un jeu de batterie très précis et maîtrisé. Leur style aussi, on aime bien dire qu’ils sont trois personnages très identifiables visuellement. Aussi, leur son shoegaze tends vers autre chose, par le bricolage de samples et d’artefacts. Ça nous évoque Swirlies du coup, groupe qui nous tient énormément à cœur.
NDLR : petite anecdote de Jérémie (Merseyside) : Théo m’avait contacté lors de la sortie de cet EP début 2018. A l’époque j’avais une photo des Swirlies comme photo de profil, ce à quoi Théo m’avait dit : “Meilleure photo de profil !”. Allez pour le plaisir :

Quel cheminement y a-t-il eu entre cette découverte et la signature chez Howlin Banana/Cranes ?
Howlin Banana : Ca a été assez simple en fait, comme souvent, je leur ai proposé de sortir un album sur un coup de tête et pis voilà..
Cranes : Les deux labels ont courtisé le groupe au même moment, la double signature c’était l’opportunité de toucher deux parties d’un même public, et ça nous a permis de nous changer un peu les idées. Rencontrer Tom (Howlin Banana) et bosser avec lui est un vrai plaisir, il a notamment un beau réseau.

Une double sortie Howlin Banana/Cranes Records pour Tapeworms

Pourquoi et comment avoir fait pour une double sortie Cranes/Howlin Banana ? Quel est le rôle de chacune des structures par rapport à Tapeworms ?
Howlin Banana : En fait on avait proposé au groupe chacun de notre côté. Ils avaient envie de le sortir avec les deux labels, et on était tous partants pour une co-production, donc ça s’est fait comme ça, assez simplement là encore. C’était très chouette de bosser avec Cranes sur cette sortie, ils s’impliquent beaucoup sur l’aspect visuel, ce que je fais assez peu de mon côté. Ils se sont occupés de la (super) pochette et du clip de Safety Crash notamment. Pour le reste, on s’est séparé les tâches en fonction des disponibilités et spécialités de chacun.

Cranes : Du point de vue de Cranes, on a tout de suite vu l’aspect esthétique de Tapeworms. Au point qu’on a bossé sur une cover avant même d’être sûr de les signer. Le rôle est plutôt le même dans chaque structure, avec une partie promo/distribution proposée par Howlin Banana et embrassée ensuite par Cranes Records.

Quelle a été la réception de l’album fin septembre ?
Howlin Banana : J’en suis très content, il y a eu une bonne couverture presse avec pas mal de papiers très positifs, et de très bons retours du public. Je n’ai pas encore tous les retours sur les ventes, mais à priori ça s’est bien passé de ce côté là aussi ! C’est d’autant plus positif que la période n’est pas évidente pour les sorties d’album.
Cranes : La réception a été très bonne bien que la situation soit compliquée. Autant pour les gens qui les redécouvraient sous un jour différent (l’aspect shoegaze est presque secondaire parfois), pour les nouveaux fans et l’accueil de la presse qui fut aisé. On avait beaucoup de confiance dans l’accueil de cet LP, à juste titre. 

Comment se passe la promo/l’actu de Tapeworms avec la période actuelle ?
Howlin Banana : Pour les médias et l’essentiel de la promo ça ne change pas grand chose dans la façon de travailler, on fonctionne globalement comme d’habitude. Côté live évidemment c’est l’inverse, et ça a un impact sur la promo, vu qu’une fois passé les premières semaines après la sortie, c’est surtout du côté du live que se situe l’actu et donc d’éventuels retours presse supplémentaires. On se débrouille comme on peut pour faire sans, le groupe est en train de préparer de petites sessions live maison par exemple, histoire de faire vivre un peu le disque à défaut de pouvoir faire des concerts !
Cranes : Tout se fait à distance, mais l’éloignement géographique était déjà là avant. En ce moment ils redoublent d’inventivité pour maintenir leur créativité et le contact avec leur public.

NDLR : en effet, Tapeworms vient de lancer une série de sessions où ils revisitent leur album en version live, le tout dans leur univers enfantin/8 bits.

Et la même chanson version studio :

Côté Howlin Banana, quelles sont tes actus et ce qui arrive pour 2021 ?
L’actu du moment c’est le nouvel album de Bootchy Temple, leur quatrième !

Pour la suite il faudra probablement attendre un peu, en début d’année 2021, pour un premier album d’Hoorsees, un super groupe pop parisien. Le premier single, Overdry est déjà dispo !

Cranes : De beaux projets qui viennent d’Allemagne et des Etats-Unis. Et on espère beaucoup, beaucoup, beaucoup de concerts.

Liens utiles

Tapeworms sur Bandcamp, Soundcloud, Spotify, Youtube, Facebook, Twitter, Instagram.

Howlin Banana : site web, Bandcamp, Youtube, Facebook, Instagram

Cranes Records : site web, Bandcamp, Facebook, e-shop

Comments

comments

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *