Lille : Festival Strawberry Fest 2019 – 4ème édition de rock psyché

Le Strawberry Fest commence à faire sérieusement sa place dans le paysage indé lillois. Pour sa quatrième édition, le festival rassemble, comme à son habitude, un regroupement de groupes parfois psychés, tout le temps rock’n’roll et résolument indés. 

strawberry-fest-2019-banniere

Connaissez-vous le syndrome de voir le nom d’un festival sans en connaître beaucoup de groupes ? Ou celui d’aller à un concert ou festival et de revenir en ayant découvert un groupe qui vous a mis une claque ? Le Strawberry Fest réunit souvent ces deux conditions. Pour cette année, on y trouve des noms un peu connus, et une palette de découvertes. Présentations.

The Warlocks

Ce groupe californien est à ranger du côté des Dandy Warhols ou The Brian Jonestone Massacre, avec lesquels Bobby Hecksher, leader des Warlocks, a d’ailleurs joué occasionnellement. Des héritiers du Velvet Underground qui ne sont pas très loin de Jesus & Mary Chain et qui sent bon l’indémodable sexe, drogues et rock’n’roll. L’interview du Supersonic vous en dira un peu plus.

Night Beats

Originaire de Dallas au Texas, Danny « Lee Blackwell » décide de quitter sa ville natale qu’il qualifie de désert musical pour s’installer à Seattle et fonder Night Beats. On les aurait pourtant cru de la côte ouest sud avec leur son certes fuzz mais aussi très surf-rock, parfois presque soul. Un groupe signé sur Heavenly (King Gizzard, Pip Blom, The Orielles) qui a confié la prod de son dernier album à Dan Auerbach des Black Keys.

Frankie and the Witch Fingers

Un nom qui sent bon le rock psyché ! Et ce projet est né d’un autre qu’on connaît bien ici : Triptides. Car les fondateurs de Frankie and The Witch Fingers faisaient partie de Triptides… avant de trouver le projet trop pop et de lancer leur propre groupe de rock garage psyché. En effet, là où Triptides réussit sa pop 60’s, les amis Frankie assurent avec leur rock garage très réussi !

The Stevenson Ranch Davidians

Le groupe californien qui sonne peut-être le plus « americana » dans le nom, mais anglais dans le son ! En tous cas c’est comme ça que le premier album sorti en 2006 s’était fait sa petite réputation, à juste titre. Nothing’s Cliche, tellement The Verve par exemple :

Le dernier album en date s’appelle justement Amerikana et s’éloigne un peu des deux précédents avec un rythme plus lent, planant, légèrement plus psyché. Un peu The Verve des débuts, le mur du son en moins…

The Psychotic Sidewinders

Ces lillois font figure de petits nouveaux au milieu des groupes précédemment cités. Ils sauront sans aucun doute se fondre dans le décor psyché avec leur son très 60’s aux synthés fous.

The Groundswell Motion

Autre groupe psyché lillois avec quelques mois d’existence, The Groundswell Motion creuse son sillon dans les salles de la région. Les années 60 sont encore au rendez-vous, l’orgue, la 12 cordes. A suivre de près.

>Tous les détails sur le site de Bains de Minuit Productions.

 

Découvrez aussi la playlist du festival :

 

Soyez sympa, partagez !
Concerts The Warlocks
 
The Warlocks à Paris - 12 septembre 2019
Disponible
The Warlocks à Saint-Jean-de-Védas - 22 septembre 2019

Comments

comments

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *