Revue de concert : The Soft Pack au Nouveau Casino le 4 mars 2010

The Soft Pack, quatuor californien de San Diego, a étonnamment trouvé un accueil chaleureux dans la presse spécialisée avec son rock garage aux faux airs de Strokes. Ils passaient jeudi dernier au Nouveau Casino, ça tombe bien, on y était aussi.

Que dire d’un groupe qui a commencé sous le nom de The Muslims, et qui s’est rendu compte par la suite qu’on avait sans doute vu des noms moins controversés, surtout dans l’Amérique post 11 septembre. Voilà donc nos quatre garçons dans le vent rebaptisés The Soft Pack, on a l’impression que c’est le nom d’une édition de Windows, mais ça passe mieux.

Crédit Photo : Le Hiboo - http://www.le-hiboo.com
©dpc Le HibOO

Déjà, remercions Alias qui avait fait gagner des places via son Twitter ce qui nous vaut la présence au Nouveau Casino. On arrive après la première partie (The Parisians paraît-il), les roadies sont en train de préparer les instruments. Ah non en fait, quelques minutes plus tard on se rend compte que les roadies sont en fait les membres du groupe !

Le set commence, c’est en place, le son fidèle à l’album. Même avec des titres aux faux airs de Strokes période Is This It (écoutez More Or Less), on se dit que c’est sympa, mais que ça ne dépasse pas vraiment le stade du rock à écouter dans un bar. Les musiciens ne sont pas mauvais en soit, mais ça reste assez rudimentaire. Ils nous proposent la quasi totalité de leur honnête premier album, notamment le bon Answer To Yourself, qui avouons-le, est plutôt bien foutu, tout comme C’Mon, le titre qui ouvre l’album. Le reste se laisse écouter facilement et sans rechigner, avant de quitter la salle 45 minutes plus tard pour boire un verre. Au final, un concert pas mémorable, mais pas déplaisant pour autant.

Et n’oubliez pas Merseyside sur Facebook et Twitter pour plus de news rock !

Soyez sympa, partagez !

Comments

comments

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *