Playlist pop rock indé – Janvier 2022

0
178
Playlist
Crédit: Pexels @inspiredimages. Image libre d'utilisation

Une fois n’est pas coutume, je publie la playlist super tard. Mais l’important c’est qu’elle soit là et que vous y preniez du plaisir en, j’espère, faisant quelques découvertes. 

Playlist


On commence avec l’un des coups de cœur, les français de RANK-O. Le groupe de Tours se définit comme « l’après punk, mais pas post-punk ». Pas faux, et le groupe va puiser dans des structures décalées, des sonorités travaillées sans délaisser le sens de la mélodie. Les irlandais de SILVERBACKS sont un parfait enchaînement. A la croisée de chemins entre Fontaines DC et Idles, le groupe signé un album accrocheur et très plaisant. C’est le cas de GASOLINE (Modulor), qui par son patronyme laisse penser que ça ne va pas être tout doux. Sans mauvais jeu de mots, c’est vrai que le groupe français livre un album assez flamboyant aux teintes glam et à l’énergie débordante qui fait oublier qu’ils ne sont que deux. Et histoire de continuer sur un début de playlist très français et un poil « tatapoum », on complète avec l’énergie pas moins débordante de JOHNNIE CARWASH (Howlin Banana), groupe lyonnais à ne pas confondre avec leurs potes de label (et parfois de scène) Johnny Mafia. Un album dominé par la voix féminine qui peut rappeler autant Kim Gordon que Kim Deal, aussi bien au sein des Pixies que des Breeders. Un album brut de rock 90’s comme on aime ! Le rock brut, on peut dire que YARD ACT en connaît un rayon ! Le groupe de Leeds vient rappeler que Idles ou Squid n’ont pas le monopole du post-punk chanté-parlé qui respire plus le terroir anglais que Sleaford Mums. Un groupe dont la perfide Albion semble avoir les secrets de fabrication. D’ailleurs, MILES KANE a lui aussi été biberoné aux secrets du rock anglais du côté de Liverpool. Il faut dire que quand tes cousins s’appellent James et Ian Skelly et décident d’appeler leur groupe The Coral, ça aide. Et voici donc le quatrième album solo de Miles Kane qui n’a plus rien à prouver à personne. Quoique. Les Rascals (son premier groupe) et les Last Shadow Puppets en duo avec Alex Turner des Arctic Monkeys montaient ses influences dans ses albums personnels, mais à l’image de Johnny Marr (dont l’album sort en février), je n’avais jamais été totalement convaincu par ses récents albums à la production trop grassouillette. Change The Snow revient à un son plus simple, plus 60’s, dévoilant de bien belles compositions. Un dégraissage réussi, donc. Il est temps de ralentir la cadence avec le nouveau single de MELODY’S ECHO CHAMBER pour un album qui arrive en avril. Sans doute ce qui se fait de mieux en pop psyché en France.
Pour la suite de la playlist, je suis super à la bourre, donc je vous la fais courte. En gros on retrouve quelques pointures comme BEACH HOUSE sur un album très costaud (1h15 !), le grand retour de EELS avec un album très électrique qui fait souvent penser à Beck, ou le retour de PETE DOHERTY, très réussi. On retrouve aussi plein de découvertes, en tous cas pour moi comme SEI STILL, des mexicains installés à Berlin et qui maîtrisent le post-punk à merveille, PARK alias le duo entre François de Atlas Mountains et le déluge de décibels de Lysistrata. Très très cool. Le trio américain de nanas KIDS ON A CRIME SPREE a sorti son deuxième album péchu, un peu comme si les New York Dolls avaient monté un riot girl band lorgnant vers le rock garage.

Bonne écoute !