A gagner – 2×2 places pour The Pretty Things au Petit Bain le 19/12/15 (Paris) [concours terminé]

PrettyThings8x10The Pretty Things est un vieux groupe de rock anglais qui a débuté en même temps que les Beatles et les Stones. Avec un parcours irréguliers mais des compositions renommées, les vétérans sont de passage à Paris. Le Petit Bain et Merseyside vous offrent les dernières places !

Abbey Road en même temps que les Beatles

The Pretty Things est un vieux groupe de rock anglais. Oui, ils ont commencé en… 1964. Dans l’ombre des Beatles et des Stones, évidemment serait-on tenté de dire.  Souvent ignorées du grand public, leurs chansons n’ont pourtant pas à rougir devant celles des concurrents d’antan. Assez proches des Rolling Stones à leurs début, les Pretty Things ont su évoluer et proposer en 1968 un grand album, S.F Sorrow, parfois considéré comme le premier opéra rock. Cet album a même été enregistré à Abbey Road, au même moment où les Beatles enregistraient Sergent Pepper ! Et pour couronner le tout, les Pretty Things s’entourent de Norman Smith, producteur qui a travaillé sur les premiers albums des Beatles et enregistré au total une centaine de morceaux avec eux.

Les Who s’en inspirent…

Mais cet album est sorti après Tommy des Who, et le grand public accuse les Pretty Things d’avoir copié les Who. Pete Townshend lui-même avouera pourtant plus tard s’être inspiré des Pretty Things pour Tommy ! Leur rapport avec les Rolling Stones est également très proche puisque Dick Taylor, le guitariste des Pretty Things, fut le premier bassiste des Rolling Stones, groupe qu’il quitta à leurs débuts en 1962.

Sexe, drogues et rock’n’roll

La carrière des Pretty Things est assez chaotique, avec les différends classiques d’un groupe de rock (titres évoquant les drogues, des fuck dans toutes les interviews, interdiction à vie de venir en Nouvelle-Zélande suite à des frasques alcoolisées, départs successifs pour raisons de santé). Faute de succès, ils se séparent en 1971 avant de se reformer quelques mois plus tard. Même Bowie reprend deux de leurs morceaux. Un nouveau départ semble s’amorcer puisqu’ils partagent le même manager que Led Zeppelin et que leurs deux albums récemment publiés viennent se frotter aux bas des classements. Mais ce n’est pas assez pour le guitariste Phil May qui quitte le groupe qui se dissout dans la foulée. Quelques reformations éphémères émergent ça-et-là, notamment avec le batteur des Yarbirds puis avec David Gilmour de Pink Floyd. Ils sont désormais toujours en activité.

 

Pour suivre les news de rock indé, suivez Merseyside sur Facebook :

http://www.facebook.com/merseysideband

 

Soyez sympa, partagez !

Comments

comments

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *