Live Report – Suede à La Cigale le 11 novembre 2013 – Festival Les Inrocks

En programmant Suede à La Cigale, le festival des Inrocks nous a fait plonger dans la nostalgie britpop de 95 ! Un set énergique avec un Brett Anderson en forme olympique !

Les Sex Pistols rugissent avant l’entrée sur scène du quintette. On s’attend donc à une entrée en fanfare, mais le groupe nous prend à contre pied en entamant un Still Life acoustique ! Surprenant. Mais dès Barriers, le concert prend un véritable tournant. Brett se dandine, se déhanche, fait interagir le public qui semble avoir du mal à rentrer dedans. Ce n’est pourtant pas faute d’enchaîner les tubes ! It Starts And Ends With You sonne déjà comme un classique qui rend diablement bien sur scène. Brett est littéralement déchaîné, saute partout, lance des « singing » à tout va pour avoir en retour du public ce que lui donne sur scène. Mais La Cigale n’est pas prêteuse, c’est là son moindre défaut. A-t-elle chanté tout l’été ? Le public n’est pas surexcité, mis à part les tout premiers rangs. Brett s’empare alors du matos du cameraman du premier rang ! Et voilà Brett, l’air de rien avec la grosse caméra dans la main gauche, le micro dans la main droite !

Les tubes s’enchaînent : Trash, Animal Nitrate, We Are The Pigs et la chemise de Brett sur son corps longiligne est déjà sacrément déboutonnée (et mouillée) ! Mais alors qu’on a connu des salles où tout le monde reprenait ces tubes en chœur les bras en l’air, il faut bien reconnaître que c’est désormais plus timide. Non pas qu’il n’y ait pas d’ambiance, mais ce n’est pas non plus la salle entière qui s’exprime, c’est dommage. Les fans ont vieilli. Pourtant Brett ne lâche rien et prend même le risque de chanter une bonne partie de The Drowners dans la foule avant de remonter sur scène et d’enchaîner sur un Filmstar endiablé.

Le groupe fait une petite pause avec Heroin qui figure sur la version deluxe de Head Music (à ne pas confondre avec Heroine  sur Dog Man Star) et revient à l’électrique tranquillement sur The 2 of Us avec un Brett à genoux et For The Strangers avant d’enchaîner un triplé survitaminé : So Young, et les incontournables Metal Mickey et Beautiful Ones ! Le set est plié en 1 heure avant que Brett, Neil et Richard ne reviennent pour un rappel acoustique de She’s In Fashion, suivi de l’excellent New Generation.

Pas de Snowblind ni de Hit Me, deux tubes en puissance du dernier album. Dommage. Bloodsports, le dernier album, a été finalement assez peu représenté (4 morceaux). On aurait bien aimé un Killing of A Flashboy aussi. On est resté un peu sur notre faim avec 1h15 de concert et un public pas assez expressif à mon goût. Mais voilà, on est en 2013, et même si Brett fait allègrement oublier ses 46 ans, les fans de Suede n’ont plus 20 ans…

Et vous pouvez même revivre l’intégralité du concert en vidéo en cliquant ici.

Pour suivre les news de rock indé, suivez Merseyside sur Facebook :

http://www.facebook.com/merseysideband

Soyez sympa, partagez !

Comments

comments

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *