Stephen Malkmus and The Jicks au Divan du Monde le 18 janvier 2014 – Live report

Pour fêter la sortie de Wish Out At Jagbags, Stephen Malkmus et ses Jicks étaient de passage hier soir au Divan du Monde. Une salle bien remplie pour un concert de haute volée, hyper en place et à la fois plein de surprises. A revoir sans hésiter !

Crédit photo : revolutionblues.wordpress.com

On a vu les 2 dernières minutes de la première partie, dommage, car la fin du show de The Megaphonic Thrift avait l’air explosive. On se rattrapera sur Soundcloud, faute de mieux. Le quatuor américain fait rapidement son entrée sur la petite scène du Divan du Monde. Et le charme opère très vite.

La voix de Malkmus, reconnaissable entre mille, ne change pas en live et le son est aussi « brut » mais très en place. Le dernier album est évidemment à l’honneur avec plus de la moitité des titres, plus convaincants en live que sur disque : Shibboleth résonne comme Debaser des Pixies, enchaîné avec un excellent Animal Midnight (extrait de Pig Lib) et sa fin instrumentale où Malkmus s’amuse avec les effets.

The Janitor Revealed prend une plus grande dimension que la simple balade rock. Rumble At The Rainbo, parfait pour commencer le set, sonne plus Pavement que jamais, le batteur y trouvant tout son compte entre rock qui déménage et touches reggae. Il en sera de même sur Surreal Teenagers au final explosif, avec un son de guitare d’une extrême puissance. Le groupe s’amuse, nous demande : « Do you know the program Ce soir ou jamais ? » Certains se manifestent. Et la bassiste de répondre : « People in suit… » [elle prend la position les bras croisés] … watching you… It’s weird !« .
Les chansons de l’album précédent (Mirror Traffic) seront aussi à l’honneur, notamment la balade Asking Price qu’ils enchaînent sans transition avec l’incontournable Stick Figures In Love. Senator sonne rigoureusement rock, avec tous les 4 en choeur sur les « I know what the senator wants » (What the senator wants is a blow job) encahîné directement avec Spazz. Le groupe s’amuse, Malkmus joue même avec sa guitare derrière la tête (sur la fin de Senator justement), ce qui semble impressionner la bassiste.

Vient ensuite Harness Your Hope de Pavement qu’ils entames plusieurs fois et enchaînent directement avec … Stairway To Heaven puis Begining To See The Light du Velvet Underground ! Rien que ça ! Un régal. A ne pas rater lors de son prochain passage !

 

Pour suivre les news de rock indé, suivez Merseyside sur Facebook :

http://www.facebook.com/merseysideband

Soyez sympa, partagez !
Concerts liés à cet article
 
Pixies à Bruxelles - 16 octobre 2019
 
Pixies à Luxembourg-Ville - 17 octobre 2019
 
Pixies à Paris - 19 octobre 2019
 
Pixies à Caluire-et-Cuire - 20 octobre 2019
 
Pixies à Rennes - 21 octobre 2019

Comments

comments

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *