Beach House – Teen Dream, une merveille glacée au charme entêtant

Le duo franco-américain Beach House revient avec un troisième album somptueux, qui s’établit au cœur de l’hiver avec une justesse incroyable. La bande son des soirées sous la couette.

On ne va pas se la jouer « encyclopédie de la pop », avouons-le, on ne connaissait pas Beach House avant de tomber sur cette pépite. Ce n’est d’ailleurs sans doute pas anodin si la blogosphère s’enthousiasme à propager les ondes de ce duo à travers la toile.

Passons la biographie complète, mais sachez que derrière ce nom frais et sexy se cache un duo formé par un américain (Alex Scally) et une française, Victoria Legrand, dont l’oncle, Michel Legrand, s’est illustré avec de nombreuses compositions, dont la bande originale des Demoiselles de Rochefort (Jacques Demy).

Les avis sont unanimes, Teen Dream est le meilleur album de Beach House, alors parlons-en ! Sachez avant tout que l’album ne s’écoute pas dans n’importes quelles conditions. Soyez posés, calme et cherchez un moment pour vous poser tranquillement sous la couette ou dans un bon canapé. Les premières notes de Zebra frémissent, des coeurs angéliques arrivent en arrière plan… et une voix étrange vient se greffer sur cet ensemble, mi-homme, mi-femme. On se laisse entraîner dans cet entremêlé harmonique fin et entêtant, tout se superpose finement de façon très délicate, les cymbales sont à la fois douces et puissantes, l’alchimie fonctionne à merveille, on se sent partir…
Le reste de l’album est aussi délicat, fin et admirablement arrangé. Les mélodies sont accompagnées de sons venus d’ailleurs, d’un pays où le froid semble être un plaisir que l’on cherche à prolonger. Oui, les morceaux de Beach House sont froids (Norway) mais apportent également une rare fraîcheur dont on se délecte à l’envi. L’échappatoire de la monotonie fonctionne à merveille sur des titres qui invitent toujours plus au voyage (Walk In The Park). Le rythme s’intensifie parfois (10 Miles Stereo), mais l’envoûtement reste intact, toujours dans un souci de perfection harmonique dont on reste sans voix après Take Care. Certains compareront Beach House au meilleur de Mercury Rev, à Mazzy Star, aux Cocteau Twins… peut-être, mais pour Merseyside, Beach House est avant tout un groupe à part, d’une singularité exemplaire.

Teen Dream est un coup de cœur planant au charme incroyable, dénué de toute réalité matérialiste qui compose trop souvent notre existence. Une merveille glacée qui nous transporte dans un monde inconnu où l’on se délecte de chaque nouvelle sensation harmonique avec une jouissance incroyable.

Le duo se produira demain à La Maroquinerie. Ne pouvant nous y rendre, avis aux amateurs qui veulent nous envoyer une chronique ou nous nous donner leurs impressions.

Et n’oubliez pas Merseyside sur Facebook et Twitter pour plus de news rock !

Soyez sympa, partagez !

Comments

comments

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *