Music Is Not Fun : des froggies à l’assaut de la britpop

Nostalgiques de britpop, ramenez votre fraise ! Music Is Not Fun est un groupe lyonnais beaucoup plus fun que son patronyme ne pourrait le laisser croire. Ces trublions de froggies nous paient un aller simple à Londres pour revivre le meilleur de la britpop des 90’s.  Un British Rendez-vous sans complexe !

Un pied dans l’Eurostar

Tombé par hasard sur cet album dans un magasin de disques, c’est avant tout la pochette qui a attiré mon attention : un drapeau anglais et français, un logo qui fait étrangement penser à celui de The Who, le tout avec un beau sticker estampillé Rock & Folk clamant « un son très britpop ». Le dos de la pochette me conforte dans l’idée que j’ai mis un pied dans l’Eurostar en touchant ce disque : quatre gars aux cheveux ébouriffés exhibant fièrement des emblèmes de la perfide Albion. Allez zou, je l’achète et rentre chez moi avec l’excitation d’un gosse de 15 ans qui vient d’acheter un album de Supergrass et qui attend de savoir le son vitaminé qu’il va trouver dedans !

Des symboles à gogo

Le livret ne déçoit pas avec un patchwork 100% british (parsemé de camembert, Tour Eiffel et autres grenouilles !) : les frères Gallagher, Mr. Bean, les Beatles, Tony Blair, le Tower Bridge, Wimbledon, Eric Cantona, la sauce HP… Le ton est donné !
C’est bien beau tout ça, mais musicalement, ça donne quoi ? Pas de surprise, les compositions vont puiser dans les racines du rock british, parfois proche de l’excellent Modern Life Is Rubbish de Blur (Do You Love My Shoes) pour ensuite flirter avec les Libertines (London) voire même avec  Pete Doherty (Spleen Sailor) sans négliger l’accent cockney, frappant sur HP (Please !).
Les textes sont tout aussi rock’n’roll : ça parle de Essex Girls, de « stuck in the sound » (une référence à nos amis du même nom ?), de Camden, de teenage love, Bank of England, britpop party, Top of The Pops, Jarvis Cocker… un joyeux fouillis de références qui confirment définitivement que ces quatre garçons dans le vent ne sont pas nés du bon côté de la Manche !

Soyez sympa, partagez !

Articles similaires

Live Report : Suede à La Cigale (Paris) le 3 octobre 2018 Après un retour tonitruant en 2013 et presque 10 ans d'absence, Suede confirme sans scrupules qu'une reformation peut être signe de qualité. Les voilà...
Gaz Coombes – World’s Strongest Man – L’album solo de la maturité Gaz Coombes avait déjà fait preuve de maturité avec Supergrass. Des débuts très brit-powerpop dans les années 90, des prises de risque avec Supergrass...
Noel Gallagher à l’Olympia (Paris) le 3/04/2018 : Live Report Un peu plus d’un mois après son petit frère, c’est au tour de Noel Gallagher d’investir pour deux soirées la mythique salle parisienne de l’Olympia ...
Live report – Liam Gallagher à l’Olympia le 2 mars 2018 Voilà bien longtemps qu’on l’attendait cet album solo de Liam Gallagher, « As You Were » qui a finalement vu le jour officiellement en Octobre dernier...
A gagner : 2×1 places pour The Charlatans à la Maroquinerie (Paris) le 16/02/18 Les Charlatans, groupe mythique de Manchester qui est passé à travers toutes les épreuves, est toujours là, voilà près de 30 ans avec le même line-up....

Comments

comments

3 commentaires

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *