La brasserie du Singe Savant (Lille) : bières et musiques éclectiques

La Brasserie du Singe Savant est une micro brasserie installée dans le sud de Lille. J’avais eu l’occasion de goûter quelques unes de leurs bières, et je me suis dit que c’était l’occasion d’en savoir un peu plus sur leur mode de fonctionnement, leurs ambitions… et leurs goûts musicaux.

Artisanat et rôle social

brasserie-singe-savant-cuvesMe voilà donc à Lille sud dans un atelier un peu planqué qu’il faut réussir à dénicher. Les singes ne se montrent pas si facilement. Quoique… S’ils sont ici, ce n’est pas totalement un hasard. La brasserie du Singe Savant a établi ses quartiers au cœur d’un espace de coworking dédié à l’artisanat. Installé dans un quartier sensible, le but est notamment d’inciter les jeunes de ces quartiers à découvrir l’artisanat (restauration de vitraux, sérigraphie, gravure, sculpture… et donc brassage de bière !). C’est Guillaume qui m’accueille pour me présenter leur petite brasserie. Evidemment, rien de comparable avec les grandes brasseries du coin qui brassent de gros volumes depuis des années. Et pourtant, ça a déjà une sacrée gueule pour cette petite entreprise montée il y a 2 ans.
Dans ces cuves, il y a une recette pour un festival de musique dans l’Avesnois, le Paradisiac Field Festival. Basée sur une recette éprouvée, il lui ont apporté des notes de poivre (si si !), leur petite touche personnelle pour mieux correspondre à l’image du festival. Pour moi qui défends l’association bière et musique, on y est ! A la brasserie du Singe Savant, tout est une question d’identité. Eux-mêmes l’assument, ils ne font pas des bières pour plaire à tout le monde dans le seul but de vendre. Ils brassent avant tout les bières qu’ils aimeraient boire. Avec leur touche d’originalité, d’audace. Tiens, on fait une petite pause pour goûter un brassin à base de mangue et de basilic ! Insolite ! Et c’est justement comme ça que la brasserie élabore des bières dites « exploratoires » : les consommateurs les notent sur les réseaux sociaux. Si le volume de personnes satisfaites est suffisamment important, la bière rentre alors dans la gamme permanente, avec parfois quelques « coups de tournevis » pour les derniers ajustements suite aux retours. L’étiquette en noir et blanc trouve alors sa vraie identité graphique grâce à Hervé Fajfer, graphiste lillois qui fait leurs étiquettes (mais aussi logo et identité graphique globale) et qui est en quelques sortes le quatrième singe. 

Baies de Tasmanie, tea time et halles aux épices !

singe-savant-tasmanieCe principe de bières exploratoires, désormais fréquent chez les brasseurs artisanaux, donne une gamme de bière assez large, et permet justement aux singes d’innover en permanence. Ainsi trouve-t-on une IPA aux baies de Tasmanie (sans rapport avec le fait que Pierre ait passé du temps en Australie) ou leur « tea time », infusée au thé Earl Grey pour lui donner des notes de bergamote. A eux trois, nos singes font preuve d’une bonne connaissance du brassage et des houblons. Ils connaissent près de 70% des houblons du marché, ce qui leur permet d’avoir plein d’idées. Mais le plus dur est plutôt de les obtenir à bon prix, surtout avec leurs faibles volumes de production. Ah, l’approvisionnement en houblon, vaste sujet…
Mais les singes savants ne misent pas tout sur les houblons pour brasser des bières aux saveurs exotiques. Leurs idées créatives viennent aussi de La Halles aux épices du marché de Wazemmes (marché incontournable de Lille) qui les fait voyager à travers des saveurs insolites, ce qui booste leur créativité et curiosité. Pour autant, nos trois larrons sont aussi du genre à se créer des défis eux-mêmes : tiens, si on faisait une bière au concombre, sans trop d’eau et à 2,8° en teneur d’alcool ? Voilà le genre de défi qui fait du quotidien de ces passionnés une parfaite solution anti-routine dans une région où les traditions zythologues sont parfois bien ancrées. « On n’a rien contre les triples belges, mais c’est vrai qu’aujourd’hui ça fait un peu bière à Papa. Ca manque de modernité. Il y a même des gens qui voulaient créer une sorte de « police des traditions », pour s’assurer qu’aucun brasseur ne fasse des choses farfelues dans la région ! C’est totalement absurde ! Libre à chacun de faire ce qu’il veut à partir du moment où il y a du respect sur le travail des autres. Si des consommateurs trouvent plus leur équilibre avec des bières industrielles ou traditionnelles, je n’ai aucun problème avec ça. Mais pour les autres, il faut qu’ils puissent aussi trouver ce qui leur convient.« 

Eco-tourisme de la bière et impact local

Etre distribué partout en France ? Ce n’est pas du tout leur ambition. Guillaume l’affirme : « Je crois à l’éco-tourisme de la bière. On peut certes commander de nombreuses bières sur Internet, mais ce n’est pas notre ambition. On cherche plutôt à avoir une bonne assise locale, chez des cavistes, des bars, des lieux publics, des festivals. Et on croit beaucoup aux gens de passage qui en profitent pour goûter des produits locaux, dont nos bières » La culture du local va d’ailleurs bien avec une de leur autre ambition : être le plus propre possible, notamment en matière de recyclage. Ils ont donc acheté une machine d’occasion en Suisse, une troisième main, pour leur permettre de recycler les bouteilles et de mettre en place un cercle vertueux local. « Quand je vois qu’on te sert une bière américaine de type IPA belge alors qu’on est à quelques kilomètres de la Belgique, que le distributeur va, par différents intermédiaires, renvoyer ses bouteilles vides outre-atlantique, c’est délirant ! On a déjà beaucoup de choses à faire localement, non seulement pour valoriser le tissu local, mais aussi pour réduire les coûts.« 

Rock 60’s, métal et musique africaine

Et niveau musique, ça brasse quoi du côté des singes ? Ils ont beau avoir une bière qui s’appelle l’Arctic Papayou et être des singes, point de Arctic Monkeys à l’horizon. Les goûts musicaux des singes sont très variés. Pour Valentin, ça va de Tchaïkovski au rock des années 60/70 (les Stones, Bowie, Led Zeppelin) en passant par du oud, instrument typique de la musique malienne.

Ca m’a donné l’occasion de lui parler de Kora Jazz Trio, mon dernier coup de cœur jazz : 2 sénégalais et un malien qui font des reprises ou des compos perso. C’est très world et aussi très jazzy. Cet album sorti en janvier fait partie de mes préférés de l’année !

Pierre quant à lui a été marqué par l’Australie où il a passé un peu de temps et reste séduit par le blues-rock australien que personne ne connaît dans nos contrées (Donavon Frankenreiter, Eric Bibb , Zac brown Band…)

Guillaume est celui qui va chercher des sons plus déstructurés ou psyché, sur des variantes du métal. Il se réjouissait d’avance du concert de La Colonie de Vacances, 4 orchestres qui se répondent. Ce groupe basé sur les membres de Papier Tigre, Electric Electric, Pneu et Marvin est devenu un projet sérieux complètement fou. Jugez plutôt :

« Mais je peux écouter des choses plus consensuelles comme Alt-J ou Son Lux pour son côté « boost ». Des goûts éclectiques à l’image des bières en quelques sortes. Voilà l’occasion de réécouter ces deux potes qui se sont bien marré à parodier Alt-J…

Le projet du Singe Savant est encore vaste. On n’a pas parlé du brewlab, ou comment venir co-brasser sa bière dans leurs locaux, moyennant une petite contribution annuelle permettant de venir quand on veut pour brasser, se perfectionner avec le matériel des singes. On voit bien que les idées ne cessent de fuser et que l’esprit de la débrouille au service de bière de qualité est prioritaire. « Beaucoup de gens qui passent ici nous affirment vouloir eux aussi ouvrir leur propre micro-brasserie. Au final, très peu le font tant c’est chronophage et contraignant » assure Guillaume. « Mais nous, on adore ça et on s’éclate« .

Et Merseseyside, il écoute quoi avec les bières du Singe Savant ?

tea-time-singe-savant-the-lasJ’ai aussi fait mon choix avec la Tea Time que j’ai dégustée en écoutant l’unique album des La’s, ce groupe culte de Liverpool so british. La Tea Time est très légère, mais bien équilibrée et où la note de thé est bien présente. So british quoi !
arctic-papayou-singe-savant-mac-demarcoPour la Arctic Papayou, je suis parti sur la fraîcheur certes un peu facile de Mac Demarco ! Avec son super nez de mangue et sa très belle couleur trouble, on dirait une IPA céréalière sans amertume.

Liens utiles :

Soyez sympa, partagez !

Articles similaires

Hello, my name is Marianne : la nouvelle bière de chez Brewdog pour la France La brasserie écossaise Brewdog a sorti en fin d'année 9 nouvelles bières dédiées à un pays européen différent. Pour la France, la bière s'appelle "Mar...
La Cuche, bière artisanale inspirée de Janis Joplin ? La Cuche est une bière d'un brasseur qui produit en quantité très limitée. Frank, un tout petit brasseur des Alpes, commence tout juste à la commercia...
Mort de Malcolm Young, buvons une Tonton Rocknroll ! Malcolm Young d'AC/DC est DCD. Il serait sans doute fier de savoir qu'une bière est dédiée au groupe... Malcolm Young, fondateur d'AC/DC et frère d...
Rolling Blackouts Coastal Fever – Hope Downs – Album clair et limpide pour la ... Des Australiens signés sur le prestigieux label Sub Pop et qui ne font pas du rock psyché ! Au contraire, Rolling Blackouts Coastal Fever vont à l'ess...
The Jesus And Mary Chain à l’Aéronef (Lille) le 2 juin 2018 – Live report Groupe incontournable de la scène indé britannique depuis 30, The Jesus And Mary Chain étaient de passage à Lille samedi 2 juin. LE rendez-vous de sho...

Comments

comments

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *