Ty Segall & The Freedom Band – Freedom’s Gobelin

ty-segall-freedoms-goblinTy Segall est un ogre, un boulimique de musique ! Non seulement par sa production ultra prolifique (mais pas encore au niveau de King Gizzard qui a sorti pas moins de 5 albums en 2017 !), mais bien entendu par le contenu. Freedom’s Gobelin en est l’exemple même : 19 titres, 75 minutes de musique. Assez rare en 2018 pour être souligné. Et la richesse de l’album est franchement hallucinante.

Là où l’on pourrait certes critiquer le côté « fourre tout », je vois plutôt un gars impossible à canaliser, preuve de son imagination débordante. On passe ainsi de l’ouverture en grande pompe de Fanny Dog à And, Goodnight, final délirant de 12 minutes qui nous anéantit définitivement avec ses solos de guitares délurées. Alors que She, en plein milieu de l’album semblait déjà nous avoir anéanti.

Entre les deux, on est trimballé dans un labyrinthe musical sans repères : Despoiler of Cadaver s’invite sur le dancefloor de Beck, Ty rescusite parfois la voix de John Lennon (la première partie de Rain, Cry Cry Cry, délicieuse balade pop à la simplicité déconcertante), on assiste même à des accalmies sans guitares fuzz où les cuivres viennent jammer (My Lady’s On Fire). Cuivres que l’on retrouve sous différentes formes, par exemple en mode free jazz sur Talkin 3 (titre, il faut l’avouer, assez inaudible), en interlude sur Prison juste avant.
Bien sûr, les morceaux garage tordus sont de rigueur (When Mommy Kills You) et pourraient même faire l’objet de single (Every 1’s a winner).
Donc oui, c’est un album fourre-tout, difficile à digérer tant il est dense, disparate, déroutant. Freedom’s Gobelin reste pour moi un album défouloir, le genre de galette que l’on veut écouter quand on passe en mode « no limit ». Et permet de prendre conscience qu’à même pas 30 ans, Ty Segall à déjà exploré et exploité de nombreuses facettes du rock. Impressionnant.

Soyez sympa, partagez !

Articles similaires

Ty Segall : 2×1 places à gagner pour le 30/05 à l’Aéronef (Lille) Ty Segall le déjanté fera trembler la scène de l'Aéronef le 30 mai. Merseyside et l'Aéronef vous font gagner 2 places. Ames sensibles, s'abstenir 😉 ...
Les vidéos de rock indé, garage, grunge, britpop… qui t’éviteront de te perdre... On passe tous des heures sur Youtube. En tous cas en temps cumulé. Et on tombe parfois sur des dizaines de bouses au son dégueu, tout comme sur des pé...
Aliocha – Le crooner entre Bob Dylan et John Lennon Aliocha, encore un crooner américain qui joue du piano et de la guitare ? Oui un peu, mais ça n'empêche pas d'être séduit. Ce premier EP est une touch...
A gagner : Audacity – 2×1 places le 20/06/2016 à la Mécanique Ondulatoire (Pari... Ty Segall s'impose au fur et à mesure des sorties d'albums. Son héritage arrive en force, avec Audacity au premier plan. Du rock californien qui dépot...
A gagner : 2 places pour Ty Segall and The Muggers le 26/06/2016 au Grand Mix (Tourcoing) Le trublion Ty Segall ne cesse de sortir des albums. Il est présent sur tous les fronts. Et une chose est sûre : il faut le voir en live pour comprend...

Comments

comments

Ajouter un Commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *